Sommes-nous prêts à renoncer aux privilèges que nous offre la corruption ?

privileges que nous offre la corruption
3 minutes approx.

À BAS LA CORRUPTION !

STOP À LA CORRUPTION !!

Ces messages sont scandés à longueur de journée dans la presse, lors de manifestations et dans les discussions. La corruption est un fléau. Elle mine la société. Tout le monde s’insurge contre elle, mais personne ne s’est posé une question essentielle : somme-nous prêts pour la disparition totale de la corruption ?

Lorsque la corruption est critiquée, les accusations ne sont pas dirigées vers l’acte de corruption dans son entièreté. Elles sont dirigées vers le corrompu. Uniquement. Le cas du corrupteur est passé sous silence, pourtant l’acte de corruption requiert un corrompu ET un corrupteur.

Quoi que nous puissions dire, la petite corruption “arrange” tous les petits corrupteurs.  Elle fait de nombre d’entre nous des privilégiés : elle permet de ne pas être inquiété par la police, de passer avant tout le monde dans les files d’attente, d’être servi avant tout le monde et surtout d’obtenir des services de qualité supérieure. Sommes-nous réellement prêts à perdre ces privilèges et à (re)devenir “Monsieur Tout le Monde” ?

La corruption ne se limite pas aux pots de vin. User de son carnet d’adresse pour obtenir des faveurs est une forme de corruption, tout comme le fait d’user de ce même carnet d’adresses pour aider une personne à obtenir des faveurs dans le but qu’elle nous rende la pareille d’un claquement de doigt. Oui, c’est une forme de corruption. “Appelle mon frère, il est commissaire, il t’aidera à…  ” est une forme de corruption. “Ma voisine est infirmière, je lui fais parfois découvrir des mets de chez moi. Appelle-la de ma part, tu auras la plus belle chambre de la clinique !” est une forme de corruption… et ce sont également des privilèges. Alors je pose cette question une seconde fois : sommes-nous vraiment prêts à perdre nos privilèges ?

La vérité est que les personnes qui ont un carnet d’adresses fourni forcent le respect, suscitent l’admiration et font des envieux. Elles ne sont pas “n’importe qui”. D’un coup de fil elles peuvent vous faire arrêter et fouetter ou vous sortir de la pire des situations… Elle sont aux petits soins parce que “on ne sait jamais, il peut m’aider un jour, il a le bras long”. Tout ceci n’est que corruption ! Ces personnes sont-elles prêtes à (re)tomber dans l’anonymat et à ne plus jouir d’aucune faveur ? Et ceux qui connaissent quelqu’un qui connait quelqu’un sont-ils prêts à perdre cette “sécurité” ? À BAS LA CORRUPTION ! C’est bien joli de le dire, mais il faut VRAIMENT le penser.

Il est bien dommage que les “petits” corrupteurs qui condamnent haut et fort la corruption ne pensent pas être eux aussi à l’origine de ce fléau. La corruption chez nous n’est que celle qui inclut les marchés publics, les ministres et les directeurs de société. Tout le reste n’est que “coup de pouce à soi-même” et “relations”. Ce n’est pas bien grave, Ça facilite la vie !

Crédit photo : sfsfrançais

  • Befoune

    Befoune is the Founder and Editor in Chief of Elle Citoyenne. She is passionate with Citizen Participation, especially at the social level.

  • Show Comments (6)

  • Anna S. Kedi

    Il y a un point sur lequel je ne suis pas totalement d’accord. A quoi donc devrait servir un carnet d’adresses selon toi? En effet, dans le monde entier, les uns et les autres bâtissent des carnets d’adresses, pas forcément pour des excès d’avantages mais certainement pour des avantages. Je pense personnellement qu’à force d’être dans des sociétés où rien n’avance, on voit toute action en noir et au final, ça rendra aussi le changement difficile. C’est comme je dis parfois, l’essentiel est le changement, mais il ne faudrait pas tout remettre en cause. Mais sur le fond, il y a la nécessité et le besoin pour les uns et les autres de revenir sur terre, et de remettre en place le culte du travail et de l’égalité.

    • Elle Citoyenne
      Elle

      Dans ce cas je parle justement de ces excès d’avantages et du fait de tenir son entourage par le bout du nez en raison de ces avantages. Faire jouer ses relations est une chose, mais en abuser pour être largement au-dessus des autres et pouvoir tout faire à sa guise en est une autre.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

lecon deraillement cameroun eseka

Déraillement à Eseka : avons-nous compris la leçon ?

Après le déraillement survenu à Eseka au Cameroun les pouvoirs publics autant que les ...

acces information cameroun

Accès à l’information au Cameroun : les citoyens sont-ils informés ?

Le soulèvement dans les régions Anglophones du Cameroun a exposé le problème que pose ...