volontariat developpement communautaire afrique

Le volontariat comme solution pour le développement de nos communautés

Volontariat … Jusqu’à ce que je quitte le territoire ivoirien pour la première fois de ma vie à l’âge de dix huit ans, je n’avais entendu ce mot que dans le milieu scolaire, lorsque le professeur demandait “Il y a-t-il un volontaire pour répondre à la question ?”

Aujourd’hui, je peux affirmer que c’est extrêmement dommage que tant de jeunes Ivoiriens et Africains soient dans la même situation. On ne nous apprend pas à donner sans espérer recevoir de retour financier. On ne nous apprend pas  à donner sans compter pour ce qui compte. Une fois l’âge adulte atteint, nous répliquons les actions de nos aînés. L’attentisme. Les pouvoirs publics sont selon nous, les seuls en charge de notre bien-être et du développement de nos communautés.

“On ne fait pour rien”, dit-on en Côte d’Ivoire. Rares sont les personnes prêtes à travailler sans contrepartie. Même sans l’exprimer verbalement, un geste ou un retour est presque toujours attendu par une personne qui vient en aide. Imaginez donc mon étonnement quand je suis arrivée dans un pays où non seulement les adultes acceptent à coeur joie de faire du volontariat mais où on en a fait une obligation pour les étudiants, une condition ferme pour obtenir le diplôme universitaire.

volontariat developpement communautaire afrique
Sakina Traore (deuxième en partant de la droite) lors d’une activité de volontariat aux Etats-Unis.

En été 2015, j’arrive au pays de l’oncle Sam dans le cadre d’un programme d’échange. Une partie très importante de notre séjour nous dit-on, est de faire du volontariat. C’est la première fois que je vais en faire mais déjà l’idée que je m’en fais me plaît. Au contraire du bénévolat qui est un engagement moral peu formalisé, le volontariat implique un engagement réciproque et formalisé généralement dans un milieu autre que le sien pour une durée définie et pour une mission précise.

Lors de ma première expérience en tant que volontaire, mes amies et moi avons passé quelques heures à emballer le petit déjeuner des enfants d’un orphelinat de la ville de Delaware. La deuxième fois, nous étions dans une community farm (ferme communautaire, initiative dont le principe est de répondre à la fois aux intérêts de la communauté dans laquelle la ferme est implantée et à ceux des agriculteurs qui gèrent ces terres) où nous avons passé du temps à défricher une plantation pour la future saison et à cueillir les fruits mûrs pour la communauté.

volontariat developpement communautaire afrique
Sakina Traore et ses amies lors d’une activité dans une ferme communautaire.

Nous n’avons pas pas été rémunérées, l’aide apportée ne bénéficiait pas à nos communautés mais l’expérience a été enrichissante pour toutes car une fois de retour chez nous, chacune a entrepris d’une manière ou d’une autre une action pour sa communauté.

J’ai organisé en mars 2016 le premier évènement TEDx de Yamoussoukro dans le but d’inspirer et de motiver les jeunes de la ville à sortir de leur zone de confort et à prendre part à l’avancée de leur pays à leurs échelles respectives. Aujourd’hui, une nouvelle équipe se forme dans la même communauté. De nouveaux leaders se sont réunis pour organiser une nouvelle édition de cet évènement afin de véhiculer à leur tour un message qui leur tient à coeur.

Une autre participante au programme, Paule Emmanuelle Assi a créé l’association Women Engaging The World une fois de retour en Côte d’Ivoire. A travers des conférences et des ateliers, elle arrive depuis maintenant presque une année à redonner confiance aux jeunes femmes ivoiriennes.

L’union fait la force, dit-on. Seuls, nous avançons plus vite mais ensemble nous allons assurément plus loin et c’est bien ce que des initiatives comme Lead Us Today et PARO-CI nous démontrent. Respectivement au Zimbabwe et en Côte d’Ivoire, ces initiatives sont nées pour pallier à des problèmes de société. Créé en 2010 par Dalumuzi Happy Mhlanga Lead Us Today a pour but de créer une communauté de jeunes leaders qui serviront leurs communautés selon leurs compétences respectives. Ils tiennent depuis l’année de leur création, des ateliers de formation au leadership et au développement personnel dans leurs écoles partenaires.

A ce jour, plusieurs initiatives utiles pour les communautés ont été prises par les élèves de ces écoles comme l’aménagement d’un nouveau terrain de sport au lycée Marathana, des journées de nettoyage de la communauté menée par les élèves du lycée Mpopoma et des campagnes de sensibilisation sur l’environnement initiées et menées par les élèves du lycée Nkulumane.

volontariat developpement communautaire afrique
Des élèves du lycée Nkulumane forment des personnes souffrant de handicap à des travaux manuels dans le cadre de Lead Us Today.

PARO-CI est une initiative de jeunes entrepreneurs sociaux ivoiriens parmi lesquels  Evariste Aohoui. Elle vise à réduire les nuisances environnementales causées par l’insalubrité dans le pays. Depuis sa création en 2010, PARO-CI organise régulièrement des journées de salubrité nommées “opérations coup de balai” et assiste des municipalités dans le processus d’assainissement de leurs localités. A travers son projet de gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques, l’initiative forme au recyclage des producteurs et revendeurs des filières électroniques.

Il est impossible de réfuter l’importance de la prise d’initiatives et du volontariat pour le développement d’un pays, en particulier dans les pays pauvres et ceux en voie de développement. Le volontariat est une véritable arme. Il est important que tout un chacun comprenne qu’il a une part à jouer dans le développement de sa communauté et de son pays. Les porteurs de projets cités précédemment sont des exemples, des exemples à suivre.

Les institutions publiques ne peuvent pas tout faire. Par ailleurs, nous sommes ceux qui bénéficions directement de ces initiatives, ce sont nos conditions de vie qui s’amélioreront par ces actions. Selon les Nations Unies, le volontariat est un moyen puissant d’inclure les populations dans le développement de leurs pays. Les retombées d’une action ne sont pas toujours chiffrés ou convertibles en argent. Parfois, cela va bien au-delà du matériel. Une école repeinte par les habitants d’un village, c’est un héritage réhabilité pour nos enfants. Une plantation ouverte et entretenue par les membres d’une communauté, c’est de la nourriture pour tous.

volontariat developpement communautaire afrique
Sensibilisation des ménages d’Ayame en Côte d’Ivoire par PARO-CI aux bonnes pratiques sanitaires pour une meilleure santé familiale.

Autour de vous, il y a peut-être des initiatives qui sont prises et pour lesquelles de la main-d’oeuvre est demandée. Pourquoi ne pas aider ? Quelqu’un que vous connaissez pourrait en bénéficier. Votre communauté pourrait grandement en profiter. Vous pouvez en bénéficier, car outre l’aspect altruiste du volontariat, la pratique peut directement être utile dans le monde de l’emploi et au-delà, surtout pour les jeunes. Elle ouvre plusieurs portes.

Grâce au volontariat il est possible de créer un réseau de contacts précieux et de faire de nouvelles rencontres, de développer de nouvelles compétences et d’acquérir de l’expérience, d’apprendre à travailler en équipe et même à en diriger une, de développer entre autres les capacités à résoudre des problèmes et l’autonomie. Il est également possible de voyager et d’ouvrir son esprit dans le cadre par exemple d’un programme international, d’apprendre ou perfectionner votre niveau dans une nouvelle langue (et pour les francophones cherchant un moyen de perfectionner leur anglais, c’est une superbe opportunité), et d’ ajouter des lignes pertinentes sur un curriculum vitae.

Aidons les autres pour nous aider nous-mêmes. Participons au développement de nos communautés pour améliorer notre bien-être et celui de ceux qui nous sont chers. Aujourd’hui, nous pouvons décider de changer les choses, de faire avancer nos communautés par nous-mêmes en donnant de notre temps et de notre énergie. Dans quelques années, j’espère que le volontariat fera partie intégrante de notre culture et de ce que l’on apprend à nos enfants.

Photo: Internet

 

  • Sakina Traore

    Sakina est originaire de Côte d Ivoire. Elle croit que le volontariat est une véritable arme de développement et y consacre une bonne partie de mon temps.

  • Show Comments (3)

  • jnekoura

    Ancien membre du Centre national du volontariat du Cameroun (CNVC/CATIBA), c’est lors de mes années d’études supérieures à l’université que j’ai découvert le Volontariat et j’avoue que j’ai beaucoup appris et reçu de toutes mes expériences sur la notion du donner et du recevoir. Les africains ont perdu ce réflexe du savoir-vivre et du savoir-faire en communauté, et pourtant il faudra l’inculquer et le perpétuer à travers nos enfants. J’irai plus loin pour dire, si mon analyse ne me trompe, que les start-up africaines qui naissent d’un peu partout de nos jours, sont la conséquence ou la forme révolutionnaire moderne du volontariat traditionnel qui vise le bien-être d’une communauté, d’où le réseautage…! Bref, je suis touché et subjugué par la réflexion cohérente et convaincante contenue dans cet article. Chapeau, bravo à l’auteure et mes encouragements à l’équipe de rédaction de ce site. Cordialement, Josué Koumnobeye Nékoura, depuis le Tchad.

    • Elle Citoyenne
      Befoune

      Monsieur Nekoura, je suis heureuse que vous ayez apprécié le texte de Sakina. Le volontariat est une voie de développement non négligeable et votre expérience le prouve. Merci de l’avoir partagée avec nous, mon équipe est très heureuse que vous appréciez son travail.

  • Adam

    Bonne sensibilisation, merci pour l’article. À l’école primaire, je me souviens que nos instituteurs essayaient tant bien que mal de nous inculquer certaines valeurs dont le volontariat, à travers les activités de nos coopératives scolaires. Mais malheureusement, nombreux sommes nous à perdre ces valeurs après les études, l’une des raisons évoquées est la pauvreté ou encore le chômage, les difficultés quotidiennes vécues par certains d’entre nous ne leur permet pas de penser un temps soit peu à faire du volontariat, travailler et mener une activité sans gain financier. Toutefois, cela ne devrait pas constituer une raison suffisante pour nous, car chacun de nous, quelque soit son rang social a toujours quelque chose de spécial à offrir à sa communauté, aussi petit qu’il soit, un service est un service.

Laisser un commentaire

You May Also Like

misconceptions about feminism

“I don’t need feminism” : misconceptions are a threat to the movement

Misconceptions about feminism are slowli killing the movement and is a threat to women's ...

dignite-humaine-lutte-antiterroriste

Défense de la dignité humaine et protection du citoyen dans la lutte antiterroriste

La lutte antiterroriste s'inscrit dans un cadre tant normatif qu'opérationnel défini par les Nations ...

reelle independance etats africains

De la dépendance à une réelle indépendance des États africains

En Afrique nous ne célébrons pas l'indépendance de nos pays, mais plutôt la fête ...

responsabilite jeunesse gabonaise

Responsabilité, ce mot qui effraie les Gabonais

Le Gabon doit se prendre en main, et le Gabon ce n'est pas ses ...

Serigne Mansour Madzoo Fall appelle au réveil citoyen

Serigne Mansour Madzoo Fall est un artiste graveur sénégalais appellent au réveil citoyen, tout ...

inclusion de la jeunesse election presidentielle cameroun 2018

Et si la donne changeait lors des élections en 2018 au Cameroun ?

La tranche d'âge entre 20 et 40 ans représentera les deux tiers du corps ...

×
Read
How African cities are becoming smart cities1